Le goût de l’été
Nutrition

Le goût de l’été

L’été, nous aimons tout ce qui est exotique. Mais les superfoods exotiques font souvent un long voyage pour arriver dans nos assiettes. Nous avons déjà présenté des alternatives régionales de superfoods dans notre série de printemps. Dans la 2e partie de cette série, tu découvriras quelles alternatives locales te donneront des sensations estivales.

Graines de chia vs graines de lin

Avant d’atterrir dans nos assiettes, les graines de chia parcourent le long chemin qui nous sépare de l’Amérique latine, en particulier du Mexique. En revanche, les graines de lin sont cultivées presque partout dans le monde. Tu n’auras même pas besoin d’aller loin, car elles sont cultivées localement dans le Calvados, dans l’Eure, en Picardie, dans le Pas-de-Calais, en Seine-et-Marne et en Seine-Maritime dans le respect de l’environnement et récoltées en juillet. Si tu as la main verte, tu peux aussi en faire pousser toi-même. Il te suffit pour cela d’avoir un endroit protégé ensoleillé à semi-ombragé et un sol sec dans ton jardin.

Tu n’y perdras pas au change, les graines de chia et de lin ayant peu ou prou les mêmes propriétés :

  • anti-inflammatoires
  • stimulent le transit intestinal
  • favorisent le développement musculaire
  • renforcent le système cardio-vasculaire
Fais néanmoins attention si tu prends des anticoagulants ou si tu souffres d’hypotension. Leur action stimulante sur le système cardio-vasculaire peut interagir avec les médicaments. Tu devrais donc veiller à ne pas consommer plus de 15 g de graines de lin par jour et parler avec un médecin avant la première prise.
Voici un aperçu de leurs principaux constituants (pour 100 g) :

Baies d’açaï vs myrtilles

L’Amazonie offre un terreau idéal aux baies d’açaï. Le Panama, l’Équateur et la Colombie comptent parmi leurs plus importants producteurs. Les myrtilles sont néanmoins appréciées dans le monde entier et se trouvent bien plus près. On les trouve aussi en Amérique latine, mais tout autant en Australie, dans le sud de l’Europe et, ne l’oublions pas, sous nos contrées.

Pourquoi les myrtilles n’ont rien à envier aux baies d’açaï :

  • stimulation du métabolisme
  • action anti-inflammatoire
  • renforcement du système cardio-vasculaire
  • renforcement du système immunitaire
  • effet positif sur la vessie et les voies urinaires
  • influence positive sur l’hypertension
Tu trouveras ici les chiffres exacts (pour 100 g) :

Quinoa vs épeautre / avoine

L’épeautre et l’avoine sont de plus en plus prisés en Europe et en France. Peut-être est-ce dû à leurs nombreux bienfaits pour la santé qui ont été (re)découverts avec le temps. Pourquoi en effet voyager jusque dans les Andes pour importer par bateau du quinoa du Pérou ou de Bolivie quand il existe des céréales polyvalentes pas loin de chez soi ?

Toutes trois peuvent être utilisées en complément pour :

  • encourager le développement musculaire
  • inhiber les inflammations
  • stimuler la fonction rénale et donc détoxifier
  • lutter contre le mauvais cholestérol
Les flocons d’épeautre et d’avoine sont de bons fournisseurs d’énergie ; grâce à leur teneur élevée en fer, ils aident ton corps à mieux amener l’oxygène dans le sang.
Tu trouveras ici les chiffres exacts (pour 100 g) :

Conclusion

En été, on aime parfois voyager loin, mais ce n’est pas nécessaire pour nous approvisionner en superfood. Nos contrées offrent en effet de nombreuses alternatives régionales à ces espèces exotiques venues de loin. Parfois, rien ne vaut un coup d’œil aux champs voisins pour soutenir l’économie locale en préservant l’environnement. Cela peut être l’occasion de trouver des trésors cachés qui complètent ton alimentation encore mieux que le quinoa et Cie.