Efficacité de l' entraînement avec le mini-trampoline pour l'ostéoporose

Dove Press Journal 01.04.2019

La revue Dove Press Clinical Interventions in Aging a publié une étude sur les effets positifs d'un exercice ciblé de mini-trampoline chez des patients souffrant d'ostéoporose. Sur une période de 12 semaines, les paramètres d'équilibre, de force, de mobilité, de performance de marche et de peur de tomber ont été examinés et évalués chez des patients souffrant d'ostéoporose. Ils se sont entraînés avec un mini trampoline.

Toutes les personnes sont touchées par le processus de vieillissement, qui se caractérise par une perte de la masse musculaire, de l'équilibre et des troubles du contrôle moteur. L'étude a cherché à savoir si l'exercice régulier peut avoir un effet positif sur les symptômes et les souffrances de l'ostéoporose.

Les 40 sujets féminins, âgés de 56 à 83 ans, ont été répartis en deux groupes. Un groupe témoin, qui a effectué le traitement habituel de l'ostéopénie sans exercices sur trampoline. Le second groupe s'est exercé deux fois par semaine sur un mini-trampoline avec des poignées pendant 45 à 60 minutes sur une période de 12 semaines sous la direction d'un entraîneur expérimenté. Dans l'étude, 6 paramètres différents ont été observés avec les exercices suivants :

  • Exercices d'équilibre (par exemple, courir sur place, se tenir debout sur une jambe, etc.)

  • Entraînement en force pour renforcer les membres supérieurs et inférieurs et le tronc (par exemple, squats, flexion et extension des bras, etc.)

  • Exercices de saut pour réduire le risque de blessure (par exemple, différentes variations de saut).

Les résultats de l'étude ont clairement démontré qu'un entraînement ciblé avec des exercices combinés d'équilibre, de force et de saut sur un mini-trampoline permet de prévenir les symptômes de l'ostéoporose. La peur de tomber a également été minimisée chez les personnes testées, elles se sont senties plus confiantes dans la vie de tous les jours et ont mieux contrôlé leurs mouvements par rapport au groupe de contrôle.

Pour en savoir plus sur la lutte contre l'ostéoporose avec le bellicon, cliquez ici.

Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6929928/pdf/cia-14-2281.pdf

Partager le contenu