Étude scientifique sportive sur divers exercices de trampoline

Université de Bâle 15.03.2018

À l'Université de Bâle, 25 personnes athlétiques et 25 personnes en surpoids ont été étudiées pendant un exercice sur trampoline. Dans les deux groupes de participants, un stimulus d'entraînement intensif a pu être mesuré pendant les exercices sur la base de la fréquence cardiaque et de la consommation maximale d'oxygène. Le mini trampoline offre la possibilité de régler soi-même l'intensité de l'entraînement. Il permet un entraînement efficace et sûr pour différents utilisateurs ayant des niveaux de condition physique différents et répond ainsi aux directives actuelles de la science du sport.

Dans l'étude, 6 exercices de base différents ont été comparés :

  1. Balancement sur deux jambes avec contact sur la toile de saut.

  2. Soulèvement alterné des talons

  3. Déplacement du poids sur une légère flexion.

  4. Saut en ciseaux

  5. Saut en torsion

  6. Course en levant les genoux

VO2 max : La consommation maximale d'oxygène illustre l'absorption et le transport de l'oxygène vers les cellules sous charge. Dans les diagnostics de performance, cette mesure est souvent utilisée pour les performances d'endurance, car elle montre le renouvellement de l'énergie aérobie. Plus la valeur de VO2 max est élevée, meilleures sont les performances d'endurance.

Pendant les exercices sur le trampoline, la fréquence cardiaque se situait dans la plage d'intensité modérée à vigoureuse, tant pour les sujets athlétiques que pour ceux en surpoids. En fonction de l'exercice, la consommation d'oxygène des athlètes se situait entre 42 % et 81 % de la consommation maximale d'oxygène déterminée au préalable par un test sur ergomètre. En comparaison, une absorption maximale d'oxygène de 58 % à 87 % a même été mesurée chez les participants en surpoids.

Le saut en ciseaux, le saut en vrille et la course étaient particulièrement intenses. Les résultats de l'étude prouvent l'efficacité et l'efficience de divers exercices de trampoline selon les normes de la science du sport.

En savoir plus sur la perte de poids sur le bellicon

Source : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17461391.2018.1449894

Partager le contenu