Une nouvelle vision de la vie grâce à bellicon

Kristine B. 22.06.2016

Depuis la fin de mon enfance et le début de mon adolescence, je souffre de bras et de jambes lourds. Associés à une douleur intense, une sensibilité à la pression, des ecchymoses. En outre, j'avais de graves douleurs au dos. J'ai pris beaucoup de poids, ce qui a augmenté les symptômes de plus en plus. Parfois, je prenais deux ou trois kilos en quelques jours sans manger davantage.  Au fil du temps le gain de poids a continué à augmenter et la perte de poids à diminuer. J'ai consulté médecin sur médecin.

Le seul conseil qui revenait encore et toujours était : "Perdez du poids, bougez plus, mangez moins". Cela a duré des années. Mes plaintes sont devenues de plus en plus pressantes. Où que l’on allait, on se faisait regarder et étiqueter. J’ai vécu de façon très sérieuse, malgré les nombreuses restrictions, j'ai toujours beaucoup bougé et mangé sainement. J'ai changé mon régime alimentaire et pourtant rien n’a évolué.

À un moment donné, il est devenu évident que ces prises de poids rapides étaient dues à la rétention d'eau. Personne ne prend deux ou trois kilos en trois ou quatre jours. J'ai eu deux enfants, pendant les deux grossesses j'ai perdu dix kilos sans manger plus ou moins que je ne le faisais habituellement. Après les deux grossesses, le poids est revenu dans les six à huit semaines. Quand je l'écris comme cela, je me demande parfois pourquoi aucun médecin n'a jamais eu l'idée que quelque chose n'allait pas chez moi. Entre-temps, une amie m'a suggéré de me faire examiner pour un lipoedème. J'ai consulté un médecin qui m'a diagnostiqué la maladie. J'étais choquée mais quelque part heureuse d'avoir enfin un nom à mettre sur mon problème, j'ai été orientée vers un spécialiste. Ce spécialiste a toutefois affirmé que je n'avais pas de lipœdème et m'a donné l'adresse d'un nutritionniste.

Pour moi, c’est tout un monde qui s'est effondré. Que pouvais-je faire d'autre ? Je ne mangeais presque plus rien, et ce depuis des années. Je bougeais tous les jours, je faisais du vélo, je promenais notre chien sur quatre à sept kilomètres, j'allais à la salle de sport, je faisais du yoga. Rien n'a aidé. Puis l'année dernière arriva le cataclysme. J'ai été très malade l'année dernière et j'ai pris sept kilos en trois semaines. Je pouvais à peine me déplacer. Tout mon corps était gonflé. Quand j'ai retrouvé la santé à la fin de l'année, j'ai dit que les choses devaient absolument changer.

Sur Internet, j'ai cherché des méthodes pour remettre enfin mon système lymphatique sur les rails. Je suis tombée sur votre bellicon®. Tout cela semblait parfait, mais le prix était très élevé pour la jeune mère que j'étais. Après une longue discussion avec mon mari, j'ai décidé de commander le bellicon® et d'utiliser l'argent que nous avions économisé pour cela. C'était mon dernier espoir, à l'âge de 29 ans, j'étais physiquement et mentalement au bout du rouleau. Mes attentes étaient élevées et je dois dire que n’ai pas été déçue. Je mesurais 1m81, je pesais 126,7 kilos. J'ai commencé à me balancer dès les premiers jours et déjà après trois jours, j'ai remarqué que mes bras étaient devenus totalement légers. J'étais complètement stupéfaite. Pour la première fois de ma vie d’adulte, j'ai pu lire un journal, les bras levés, sans avoir à les reposer sur la table. Après deux semaines, j'avais en fait perdu presque sept kilos. Depuis, je m'entraîne tous les jours, car le seul inconvénient du bellicon®, est qu’on ne peut plus s'arrêter ;-)

Maintenant, neuf semaines se sont écoulées et je suis une personne complètement différente. J'ai perdu presque 16 kilos. J'ai une façon de vivre et une vision de la vie que je ne me connaissais pas auparavant. Je ne suis plus nonchalante, je suis pleine d'énergie. Je sens à nouveau tout mon corps et toute ma musculature. Je suis tellement reconnaissante que je peux difficilement l'exprimer par des mots. Je ne m'attendais pas à un tel succès. Je vis quasiment sans douleur à nouveau. Je n'ai eu que de la douleur toute ma vie et maintenant je vais vraiment mieux. Je veux tellement que cela continue ainsi pour moi.

Partager le contenu